Primaires du PS: Jacob accuse les candidats de mensonges et de recyclage

Avec Reuters

— 

Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, a accusé les candidats à la primaire socialiste pour l'élection présidentielle de 2012 d'avoir menti mercredi aux Français et d'avoir recyclé les propositions formulées avant l'élection de François Mitterrand en 1981.

>> Revivez le débat par ici

«La vérité est que les propositions socialistes accroîtront les déficits publics et pèseront lourdement sur nos entreprises et les ménages français, notamment les millions de salariés qui bénéficient de la défiscalisation des heures supplémentaires et qui, demain, verront leur pouvoir d'achat amputé», dit Christian Jacob dans un communiqué.

«La vérité est que les propositions socialistes sont de vieilles recettes du passé qui n'ont aucun sens dans un pays ouvert, exportateur et engagé dans la compétition européenne et mondiale», ajoute-t-il. «Comme en 1981, ils proposent nationalisations, protectionnisme aux frontières, blocage autoritaire des prix et des loyers, retour à la retraite à 60 ans...»