«Allégeance aux armes»: Chatel réservé sur la proposition de l'UMP

POLEMIQUE Le ministre de l'Éducation nationale serait favorable à une cérémonie qui «rappelle les valeurs de la République»...

© 2011 AFP

— 

Défilé de militaires sur les Champs-Elysées le 12 juillet 2011, pour la répétition du défilé du 14 juillet.
Défilé de militaires sur les Champs-Elysées le 12 juillet 2011, pour la répétition du défilé du 14 juillet. — F. DUFOUR / AFP

Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a estimé ce mercredi que la formulation «allégeance aux armes», proposée par l'UMP, n'était «pas forcément la plus adaptée», mais s'est dit favorable à une cérémonie qui «rappelle les valeurs de la République».

Lors de sa convention sur la défense nationale, dans le cadre de la préparation de son projet pour 2012, l'UMP a proposé mardi que chaque Français, à sa majorité ou à sa naturalisation, fasse «allégeance aux armes de la France» sous forme d'un serment.

«S'il s'agit d'une cérémonie au moment de la naturalisation ou au moment de la majorité qui consiste à réaffirmer les valeurs de la République, très bien, on a besoin d'affirmer son appartenance à la Nation», a dit Luc Chatel sur Europe 1.

«Ce qui fait débat, c'est plutôt la formulation 'allégeance aux armes' (...) La formulation n'est pas forcément la plus adaptée», a-t-il estimé. «C'est une proposition, elle va vivre, on verra si elle est retenue par notre famille politique», a poursuivi le ministre, en ajoutant: «Nous débattrons du contenu de cette cérémonie».