Le Parti socialiste est pour la reconnaissance de l'Etat palestinien

Reuters
— 

Le groupe socialiste de l'Assemblée  nationale a demandé ce mardi que la France reconnaisse l'Etat palestinien.

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, doit  demander cette semaine au Conseil de sécurité des Nations Unies de  reconnaître l'Etat de Palestine comme membre de plein droit de l'ONU.

Le groupe PS de l'Assemblée a présenté ce mardi une proposition de  résolution dans laquelle il «appelle la France à reconnaître un Etat  palestinien viable et souverain aux côtés de l'Etat d'Israël dont le  droit à l'existence et à la sécurité doit être pleinement reconnu et  garanti». 

Lettre ouverte

«Il est important que les choses bougent», a déclaré mardi Jean-Marc  Ayrault, le président du groupe PS, lors d'un point de presse. «Il faut  avancer vers une solution de paix, il faut un geste fort», a-t-il  ajouté.

Dans sa proposition de résolution, le groupe PS affirme que «l'urgente nécessité d'une relance du dialogue entre parties suppose la  reconnaissance d'un Etat palestinien, membre de l'ONU, sur la base des  frontières de 1967 accordant à Israël des garanties de sécurité».

Le groupe communiste et apparentés doit présenter mercredi à l'Assemblée une proposition de résolution identique.

Une centaine de députés et sénateurs, sous la conduite des  présidents des groupes d'amitié France-Israël des deux assemblées,  Claude Goasguen (UMP) et Jean-Pierre Plancade (Divers droite), ont en  revanche signé une lettre ouverte dans laquelle ils demandent à Nicolas  Sarkozy «de s'opposer à la résolution visant à imposer de façon  unilatérale la reconnaissance d'un Etat palestinien».