Sarkozy inaugure le premier tronçon de la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône

© 2011 AFP

— 

Nicolas Sarkozy inaugure ce jeudi le premier tronçon, entre la Côte d'Or et le Territoire de Belfort, de la ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) Rhin-Rhône qui doit relier à terme Strasbourg à Lyon. Le chef de l'Etat doit parcourir lui-même ce tronçon de 140 km entre Villers-les-Pots (Côte-d'Or) et Petit-Croix (Territoire-de-Belfort), avant de l'inaugurer en gare de Besançon et d'y rencontrer des personnels de Réseaux ferrés de France (RFF) et des entreprises ayant participé aux travaux.

Accompagné des ministres de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, de la Fonction publique, François Sauvadet, des Collectivités territoriales, Philippe Richert, et des Transports, Thierry Mariani, M. Sarkozy se rendra ensuite à la gare TGV de Belfort-Montbéliard pour y prononcer un discours sur «l'ambition de la France en matière ferroviaire».

Un coût de 2,3 milliards d'euros

Les travaux de ce premier tronçon ont été lancés en 2006 pour un coût de 2,3 milliards d'euros, financés par l'Etat, l'Europe, la Suisse, les 16 collectivités de Bourgogne, de Franche-Comté, d'Alsace, et RFF. Ils ont permis de générer 6.100 emplois chaque année en moyenne, selon RFF. La première partie de cette LGV doit entrer en service commercial le 11 décembre et permettre de relier Dijon à Strasbourg en deux heures seulement (contre 3 heures 40 actuellement).

La seconde phase des travaux devrait débuter en 2012, pour une livraison annoncée en 2016-2017. Une fois terminée, cette ligne à grande vitesse mettra Strasbourg à 3h15 de Lyon.