Jean-Michel Baylet porte plainte pour diffamation contre Rue89

M.P.

— 

Jean-Michel Baylet a décidé de porter plainte pour diffamation contre Rue89, après que le site a révélé sa mise en examen pour «prise illégale d’intérêt et délit de favoritisme», explique à 20Minutes son entourage mercredi après-midi. Son équipe affirme qu’il est bien mis en examen dans une seule affaire depuis 2009, mais seulement pour «délit de favoritisme» et «pour la somme de 800 euros». ». L’affaire porte sur un contrat passé par le conseil général du Tarn-et-Garonne avec une société pour éditer son journal, une société dont Jean-Michel Baylet a pris des parts. «Cela n’a concerné qu’un numéro, qui était en cours de réalisation et M. Baylet a ensuite régularisé la situation», explique l’un de ses proches. Rue89 assure de son côté, citant le journal satirique local, Satiricon, qu’il s’agit de 12 numéros, pour une somme d’environ 80.000 euros. L’entourage du patron des Radicaux de gauche, qui ne souhaite pas répondre en personne, assure que pour le reste «tout est faux» et que cela relève d’une «manipulation de l’UMP locale».