Claude Guéant: «La délinquance roumaine est une réalité»

POLITIQUE Selon une étude, la «délinquance générée par les ressortissants roumains» en région parisienne à augmentée de 72,4%...

© 2011 AFP

— 

Claude Guéant à L'Assemblée nationale le 7 juillet 2011.
Claude Guéant à L'Assemblée nationale le 7 juillet 2011. — MARTIN BUREAU / AFP

Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a affirmé ce lundi sur BFMTV/RMC que «la délinquance roumaine est une réalité», et qu'«il faut que nous la combattions».

Claude Guéant a ajouté que «la présence de Roumains délinquants dans notre pays est quelque chose de préoccupant».

Le ministre de l'Intérieur, qui s'est refusé à chiffrer la part des ressortissants étrangers dans la délinquance globale en France, a pourtant assuré que «2 % de la délinquance en France sont le fait de Roumains et que presque la moitié des délinquants roumains sont des mineurs».

Une délinquance en augmentation de 72,4%

Selon une étude policière révélée par l'AFP fin juillet, la «délinquance générée par les ressortissants roumains» en région parisienne a augmenté de 72,4 % au premier semestre 2011 par rapport au premier semestre 2010. 5.680 Roumains, dont une très forte majorité de mineurs, ont été «mis en cause» pour des larcins sur les six premiers mois de 2011, contre un total de 3.294 sur la même période de 2010.

«La délinquance roumaine, spécialement marquée à Paris et à Marseille, est une réalité et il faut que nous la combattions», a dit Claude Guéant. Il a ajouté avoir «entrepris un action de coopération forte avec les autorités roumaines», citant la présence de policiers de liaison roumains à Paris pour «remonter vers les filières criminelles et les villages spécialisés par type de délinquance».

«Nous allons faire en sorte que les mineurs rentrent en Roumanie dans les services d'aide à l'enfance de Roumanie», a conclu Claude Guéant.