Libye: Sarkozy se réjouit devant ses ministres que la «ténacité» ait payé

CONFLIT Le président du Conseil national de transition (CNT) devrait se rendre mercredi à Paris...

© 2011 AFP

— 

Nicolas Sarkozy s'est réjoui ce mercredi en Conseil des ministres que la «ténacité» de la coalition ait payé en Libye et répété que la politique de la France au Proche-Orient et au Maghreb visait à y soutenir les «aspirations démocratiques» des peuples.

«Le président de la République a déclaré que la ténacité des forces alliées avait payé (et) que le retour de la France dans l'Otan avait permis de renforcer son influence sur la scène internationale», a déclaré la porte-parole du gouvernement Valérie Pécresse en rendant compte des travaux du Conseil.

Nicolas Sarkozy a également souligné que «désormais la politique de la France dans les pays du Proche-orient et du Maghreb était claire et portait ses fruits, cette politique c'est que les tyrannies n'ont plus d'avenir face aux aspirations démocratiques des peuples», a-t-elle ajouté.

La France veut aider «à la reconstruction de ce pays»

La ministre du Budget a par ailleurs indiqué que la proposition de la France de réunir, dès la semaine prochaine à Paris, le Groupe de contact sur la Libye, qui rassemble une trentaine de pays et des organisations internationales, visait à «aider à la reconstruction de ce pays, aider à la paix (...) et construire l'après» Kadhafi.

«La France, qui a été à l'initiative depuis le départ de cette action en Libye souhaite continuer à l'être», a-t-elle insisté, et se veut «à la pointe de l'aide à la reconstruction de ce pays, dès lors que les troubles qui l'agitent auraient pris fin».

Le président du CNT sera mercredi à Paris

Le chef de l'Etat doit s'entretenir mercredi à 17h45 (15H45 GMT) à l'Elysée avec le président du conseil exécutif du Conseil national de transition (CNT), l'organe politique de la rébellion libyenne, Mahmoud Jibril.

Il doit donner après cet entretien un point presse avec le numéro deux de la rébellion libyenne pour commenter publiquement, pour la première fois, la chute annoncée de Mouammar Kadhafi.

La France est le fer de lance avec la Grande-Bretagne de la coalition qui intervient militairement depuis le 19 mars en Libye.

>> Pour suivre les événements de la journée de mercredi en live, cliquez ici