DSK éventuellement blanchi: "Cela ne me détermine nullement", répond Hollande

© 2011 AFP

— 

François Hollande, favori des sondages dans la primaire du PS, a affirmé lundi qu'un éventuel retour de Dominique Strauss-Kahn dans la vie politique française s'il était blanchi aux Etats-Unis ne le "détermin(ait) nullement".

"Cela ne me détermine nullement", a-t-il répondu sur France Inter, interrogé sur un éventuel rôle de DSK dans la campagne de la primaire et de la présidentielle.

"Je n'ai jamais déterminé ma démarche par rapport à la situation de l'un ou de l'autre. Je n'avais aucun pacte, aucun arrangement", a déclaré M. Hollande, en allusion au "pacte" passé entre Martine Aubry et l'ex-patron du FMI pour ne pas se présenter l'un contre l'autre à la primaire PS des 9 et 16 octobre.

"Je suis candidat. Je l'ai été quand je pensais que Dominique Strauss-Kahn serait candidat lui aussi à la primaire", a rappelé M. Hollande.

"Un homme qui a des compétences comme Dominique Strauss-Kahn peut être utile à son pays, dans les mois et les années qui viennent", a estimé le député de la Corrèze.

"J'ai toujours souhaité que Dominique Strauss-Kahn puisse faire éclater sa vérité, la vérité, et qu'il puisse avoir une justice qui le traite avec autant d'objectivité", a-t-il insisté.