Pour Marine Le Pen, les marchés financiers sont «devenus fous»

CRISE La présidente du Front national appelle à «reprendre la main» sur l'économie...

© 2011 AFP

— 

La présidente du Front national Marine Le Pen a appelé jeudi les politiques à «reprendre la main» sur l'économie, les accusant d'avoir «transmis les clés du camion à des gens qui n'avaient pas le permis de conduire» en donnant le «contrôle politique aux banques et aux marchés».

Interrogée par France Inter sur la crise économique, Mme Le Pen a déclaré que le système actuel est «condamné» parce que «dans les années 70, on a transmis le contrôle politique aux banques et aux marchés» par une loi qui «oblige les Etats, notamment le nôtre, à emprunter sur les marchés financiers et interdit (...) le financement du Trésor par la Banque de France».

Les marchés financiers «fous de cupidité»

«Aujourd'hui, nous sommes pieds et poings liés à ces marchés financiers qui sont (...) devenus fous, fous de cupidité», a-t-elle ajouté, affirmant qu'«on a transmis les clés du camion à des gens qui n'avaient pas le permis de conduire».

«Ca ne peut être qu'une parenthèse mais pour cela il faut que les politiques reprennent la main», a-t-elle ajouté.

Mme Le Pen a une nouvelle fois demandé de sortir de l'euro: «il faut anticiper l'effondrement de cette monnaie qu'est l'euro pour ne pas avoir à subir une crise économique absolument terrifiante».

Jean-Marie Le Pen ironise

Sur RTL, Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du parti, a pour sa part ironisé sur la réunion de crise organisée par Nicolas Sarkozy mercredi à l'Elysée: «Nicolas Sarkozy s'est mis (à) réfléchir parce que la question a dû lui arriver ce matin sur son bureau», a-t-il dit.

«Il en parle mais il ne fait rien, et il ne fait rien d'abord parce qu'il ne peut rien faire», a-t-il affirmé. «La principale caractéristique du gouvernement français, c'est son impuissance, et c'est la raison pour laquelle le président s'agite beaucoup, fait de la communication», a-t-il ajouté.