Présidentielle 2012: Martine Aubry aurait demandé à Fillon de «partir» si elle était présidente

© 2011 AFP

— 

La Première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, lors d'annonce de sa candidature aux primaires socialistes à Lille, le 28 juin 2011.
La Première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, lors d'annonce de sa candidature aux primaires socialistes à Lille, le 28 juin 2011. — B.TESSIER / REUTERS

Martine Aubry, candidate à la primaire socialiste pour l'élection présidentielle de 2012, a affirmé ce dimanche que si elle était présidente de la République, elle aurait demandé à François Fillon «de partir» en raison de ses propos contre Eva Joly.

«Si j'étais présidente de la République, j'aurais un Premier ministre qui traite comme ça un de mes citoyens, et bien je lui demanderais de partir», a déclaré MartineAubry, invitée du «Grand rendez-vous» Europe 1/Le Parisien/Aujourd'hui en France.

Une «honte» de la part de François Fillon

Elle a estimé que «ce n'était pas une maladresse, mais une honte» de la part de François Fillon d'avoir déclaré à propos de la candidate écologiste à la présidentielle qu'elle n'avait «pas une culture très ancienne des valeurs françaises».

Questionnée sur les propos du président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC), Jean-Pierre Chevènement, selon lesquels «la nature de la France échapp(ait) sans doute» à Eva Joly, la maire de Lille a affirmé qu'elle avait été «choquée exactement de la même manière».