Affaire DSK: Strauss-Kahn avait confié ses craintes d'un complot à Pupponi, Bartolone et «Liberation»

P.K.

— 

C'est un étrange récit que livre Le Monde, ce samedi, celui de proches de Dominique Strauss-Kahn a qui l'ex-patron du FMI a confié sa crainte d'un complot, juste deux semaines avant les événements de la suite 2806 du Sofitel. «Certains ont intérêt à ce que je sois viré du FMI. Les Russes sont les plus intéressés par ça, et Poutine est proche de Sarko...», aurait confié DSK a Claude Bartolone.

Des confidences qui font dire à François Pupponi, successeur de DSK à Sarcelles: «C'est incroyable. Il nous avait quasiment écrit le scénario du film. Il nous avait raconté sa chute à l'avance.»