Primaire PS: François Hollande ouvert à un report de la date de clôture des candidatures

POLITIQUE Le candidat à la primaire pense néanmoins que les dates, en octobre, sont les bonnes...

© 2011 AFP
— 
François Hollande, le 1er avril, en déplacement à Boulogne-sur-Mer.
François Hollande, le 1er avril, en déplacement à Boulogne-sur-Mer. — P. HUGUEN / AFP

François Hollande a dit ce vendredi à propos de la primaire PS n'avoir «aucune réserve par rapport à l'idée de reporter la date de clôture du dépôt des candidatures», initialement prévue le 13 juillet, après la remise en liberté sur parole de Dominique Strauss-Kahn.

Si Dominique Strauss-Kahn était innocenté lors de la prochaine audience le 18 juillet, «ce qui pourrait arriver», cela lui permettrait «d'avoir toute liberté pour prendre une décision» par rapport à la primaire, a déclaré à l'AFP le député de Corrèze, prêt à un report à «fin juillet, voire même fin août».

«Moi je n'ai aucune réserve, aucune restriction, par rapport à l'idée qui serait de reporter la date de dépôt des candidatures à fin juillet, voire même fin août», a-t-il souligné.

Les dates sont «bonnes»

Ceci «pour qu'il n'y ait rien qui puisse s'opposer à ce qu'il fasse un choix», a-t-il précisé, en soulignant que «si son innocence est proclamée, il appartiendra à lui seul de dire ce qu'il veut faire sur le plan politique».

«Je me réjouis de cette première étape, importante, significative et encourageante qui a été franchie (par DSK) sur le plan personnel ce vendredi (avec la remise en liberté sur parole, ndlr). S'il doit y avoir des évolutions sur le plan judiciaire le 18 juillet», il ne doit plus être empêché de concourir «par des règles de procédures».

«En revanche, les dates de la primaire» proprement dite, les 9 et 16 octobre, sont «les bonnes», on les «maintient», a-t-il préconisé. «Ces dates sont placées à un moment où nous pouvons sans risque débattre».