Raoult demande au PS de "dispenser" la Seine-Saint-Denis des primaires

© 2011 AFP

— 

Le député UMP de Seine-Saint-Denis Eric Raoult a demandé à la première secrétaire du PS Martine Aubry de "dispenser" de primaires socialistes ce département, qui a selon lui "connu tellement de fraudes électorales".

Eric Raoult "vient de proposer" à Martine Aubry, dans un courrier, de "dispenser la Seine-Saint-Denis de l'organisation des primaires socialistes", indique-t-il dans un communiqué diffusé mardi.

"Ce département de banlieue qui a connu tellement de fraudes électorales depuis 30 ans et dont la culture politique ressemble plus à de la pression qu'au consensus républicain, devrait être considéré comme un département sinistré électoralement et donc traité à part du reste du territoire", écrit le député, également maire du Raincy.

"Les risques de fichage y existent déjà, notamment pour le personnel communal, les présidents d'associations, les commerçants, les demandeurs de logement ou de places de crèche", ajoute-t-il.

Eric Raoult suggère que les électeurs socialistes de Seine-Saint-Denis, département historiquement à gauche, votent plutôt par internet.

"Ce niveau de mépris pour la Seine-Saint-Denis a de quoi laisser pantois", a réagi Claude Bartolone, député PS et président du Conseil général de Seine-Saint-Denis.

"M. Raoult a-t-il à ce point honte de la Seine-Saint-Denis pour réclamer qu'elle soit le seul département exclu d'un processus démocratique? Les habitants apprécieront", poursuit M. Bartolone.

"Pour l'UMP, un département sinistré électoralement, c'est un département qui vote majoritairement à gauche", écrit le député PS.

Par rapport aux fraudes électorales évoquées par M. Raoult, l'entourage de Claude Bartolone répond que "cela remonte à une autre époque, dans les années 80". "C'est bien le problème de M. Raoult, il fait de la politique d'un autre temps", a ajouté cette source.