Pour Copé, les primaires socialistes sont «une gigantesque opération de fichage politique»

P.K.
— 

La polémique sur l'organisation des primaires socialistes rebondit. Après les critiques socialistes accusant les responsables UMP d'empêcher les socialistes d'organiser le scrutin, Jean-François Copé réagit dans les colonnes du JDD: «Avec ces primaires, le PS est en train de créer un gigantesque fichage politique», assure le patron de l'UMP qui en profite aussi pour mettre la pression sur Jean-Louis Borloo: «Je suis très inquiet que Jean-Louis Borloo puisse prendre la  responsabilité de faire connaître à notre famille politique un 21 avril à  l’envers.»