Duflot: Cohn-Bendit est «un peu décalé par rapport à la réalité» d'EELV

© 2011 AFP

— 

La secrétaire nationale d'EELV, Cécile Duflot, a affirmé ce lundi qu'elle ne s'était «pas fâchée» avec Daniel Cohn-Bendit estimant toutefois que l'eurodéputé était «un peu décalé par rapport à la réalité d'Europe Ecologie-Les Verts aujourd'hui».

«Je ne me suis pas fâchée (avec lui) mais simplement je crois que pour le coup, il est un peu décalé par rapport à la réalité d'Europe Ecologie-Les Verts aujourd'hui», a déclaré sur France Inter Cécile Duflot, interrogée sur les réserves de Daniel Cohn-Bendit concernant une candidature écologiste à la présidentielle.

«Les électeurs ne sont pas des machines»

«Sur la question de la candidature en 2012, ça été décidé par tous nos délégués et du coup par tout le mouvement» dimanche lors du congrès du mouvement à la Rochelle. «Nous, nous souhaitons qu'il y ait un candidat écologiste à l'élection présidentielle parce que ne pas porter le projet de l'écologie politique ce serait le signe d'une démocratie très malade», a-t-elle expliqué.

«Les électeurs, ce ne sont pas des machines, on ne les transporte pas d'un candidat vers un autre», a fait valoir Cécile Duflot. Selon elle, la candidature écologiste sera «un élément de la dynamique qui permettra de faire échec à Nicolas Sarkozy» en 2012.

«10 euros pour un an d’aventure» avec EELV

Interrogée par un auditeur jugeant trop élevé le prix de 10 euros pour participer à la primaire écologiste, elle a fait valoir qu'EELV «n'est pas un parti très riche, voire pas du tout» et que cette somme «est une participation au prix de revient de l'organisation de cette primaire».

«Je suis bien, moi aussi, désolée qu'on n'ait pas les moyens de les financer seuls mais je pense que c'est 10 euros pour un an d'aventure avec Europe Ecologie-Les Verts», a-t-elle lancé soulignant que «tous les gens qui sont inscrits pourront également participer au débat sur le projet» présidentiel.