Partouze pédophile d'un ministre: Alain Juppé conseille à Luc Ferry de «saisir la justice» plutôt que «bavasser»

POLÉMIQUE es déclarations de l'ancien ministre de l'Education nationale ont fait bondir du côté du Quai d'Orsay...

© 2011 AFP

— 

J.P. CLATOT / AFP

Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a estimé ce mercredi sur France Culture que l'ancien ministre Luc Ferry, qui a accusé lundi un ex-ministre de pédophilie sans le nommer, devrait «saisir la justice» plutôt que de «bavasser dans la presse». «Quand il y a des faits avérés c'est une faute de ne pas les révéler mais le droit d'informer, ce n'est pas le droit de calomnier«, a déclaré Alain Juppé, interrogé sur les propos de l'ancien ministre de l'Education nationale (2002-2004).

«Que M. Ferry saisisse la justice»

Luc Ferry a accusé lundi soir sur Canal+ un ancien ministre d'avoir eu des relations pédophiles au Maroc, sans le nommer, affirmant avoir eu «des témoignages» à ce sujet de la part «des autorités de l'Etat au plus haut niveau», notamment d'un Premier ministre. «Si M. Luc Ferry a la preuve qu'il y a eu un comportement délictueux ou criminel (...), que M. Ferry saisisse la justice», a encore dit Alain Juppé.

«Si on a la conviction qu'il y a eu un délit, voire un crime, on saisit la justice et on ne va pas simplement bavasser dans la presse», a-t-il ajouté. «Il faut bien distinguer dans le travail de l'information les faits et les rumeurs», a insisté le chef de la diplomatie.

En raison de débordements, nous sommes contraints de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension.