Affaire DSK: La prison dorée de Strauss-Kahn choque certains socialistes

JUSTICE Arnaud Montebourg dénonce un système d'exception qui favorise les plus riches au détriment des pauvres...

Avec Reuters

— 

Arnaud Montebourg, en meeting à Pessac, le 8 février 2011.
Arnaud Montebourg, en meeting à Pessac, le 8 février 2011. — P. SAURA/ SIPA

Des responsables socialistes ont déploré jeudi l'installation de Dominique Strauss-Kahn, accusé de tentative de viol, dans une luxueuse résidence de New York dans l'attente d'une prochaine audience le 6 juin.

L'ancien directeur du FMI a quitté mercredi l'appartement où il résidait depuis sa sortie de prison pour s'installer dans une maison du quartier de TriBeCa, à New York, louée 50.000 dollars par mois, soit environ 35.000 euros.

Le porte-parole du Parti socialiste Benoît Hamon a convenu jeudi que le coût de cette résidence «puisse choquer des millions de Français» mais s'est refusé à porter un jugement.

«Ce système-là est condamnable»

Arnaud Montebourg, candidat aux primaires socialistes pour 2012, a exprimé sa gêne sur BFM-TV, critiquant un système qui permet également d'acheter des enquêtes sur une victime présumée d'une tentative de viol.

«Il est vrai que les milliers de dollars qui vont être dépensés pour tenter de décrédibiliser une femme pauvre, noire, qui travaille dur, qui s'est plaint d'un viol, ce n'est pas rien, moi me gêne» a-t-il dit.

Le député a également regretté «la privatisation de la peine, c'est à dire la résidence privée, la prison-privée résidentielle qui, là aussi, semble être une sorte d'exception.»

«Si vous avez de l'argent vous pouvez échapper à la prison de Rikers Island, si vous n'en avez pas, tant pis pour vous. Ce système-là est condamnable», a-t-il ajouté.

Les avocats américains de Dominique Strauss-Kahn ont annoncé jeudi être en possession d'informations susceptibles d'«entamer gravement la crédibilité» de la femme de chambre guinéenne qui accuse l'ancien directeur général du FMI d'agression sexuelle et de tentative de viol.

Jacques Séguéla monte au créneau

Le publicitaire a dénoncé l'appartement de DSK. Selon lui, « sur l'appartement, il y a présomption de connerie (...) Comment il peut afficher un tel étalage d'argent alors que de l'autre coté il y a une femme de ménage abandonnée par tout le monde?»