Primaires au PS: Aubry candidate, qui dirigerait le parti?

POLITIQUE La première secrétaire du Parti socialiste n'a toujours pas décidé de son éventuelle candidature aux primaires, mais songe déjà à sa succession...

Vincent Vantighem (avec Olivier Aballain, à Lille)
— 
La première secrétaire du PS.
La première secrétaire du PS. — NOSSANT / SIPA

Pour l'instant, elle est «pleinement première secrétaire du Parti socialiste», explique un de ses proches. Pourtant, Martine Aubry réfléchirait déjà à sa succession à la tête du parti. 

La maire de Lille a en effet toujours assuré qu'elle quitterait la direction du PS si elle se lançait dans la course aux primaires. Et l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn a New York n'a fait qu'accélérer un peu plus ses plans. «Elle va y aller, confie ainsi un membre de sa majorité municipale de Lille. Avant l'affaire DSK, cela ne l'emballait pas. Mais là, elle sera bien obligée d'y aller.»

Dans les différentes écuries socialistes, chacun tente donc de s'adapter à la nouvelle donne après le «cauchemar américain». Sur TF1, mardi soir, Laurent Fabius a exclu de se présenter lui-même en ralliant Martine Aubry. «Elle a l'expérience gouvernementale, elle a rassemblé le Parti socialiste. […] Ce serait la première femme présidente de la République.» Pierre Moscovici, lui, n'a pas encore tranché. «Je ne sais pas. Je n'ai aucun sentiment pour l'instant», nous a confié le député du Doubs.

Reste à savoir qui pourrait prendre la tête du PS si la patronne mettait ses plans à exécution. Mardi soir à Poitiers, Ségolène Royal aurait tenté de dissuader Martine Aubry de nommer Harlem Désir, actuellement numéro deux du parti. Il serait trop proche de la maire de Lille. Mercredi, pourtant, lors du conseil national, Martine Aubry aurait cité son nom à l'évocation de cette question. Gilles Pargneaux, de la fédération socialiste du Nord, envisage, lui, la possibilité d'«un premier secrétaire par intérim qui dirigerait le parti jusqu'au congrès qui suivra la présidentielle».