Agression sexuelle présumée: Georges Tron va déposer plainte pour «dénonciation calomnieuse»

JUSTICE Selon le secrétaire d’État, ses accusatrices ont été «licenciées», et il dispose d'«éléments écrits» contre elles...

Reuters

— 

P.VERDY / AFP

L'avocat du secrétaire d'Etat à la Fonction publique Georges Tron a qualifié ce mercredi de «pure calomnie» les accusations de harcèlement sexuel portées à l’encontre de son client par deux ex-employées municipales.

Les deux femmes ont porté plainte en début de semaine contre Georges Tron, qu'elles accusent de les avoir agressées à plusieurs reprises entre 2007 et 2010 sous couvert de réflexologie. La plainte pour harcèlement sexuel, qui vise aussi une proche de Georges Tron, a été d'abord envoyée par courrier lundi au procureur d'Evry puis réitérée ce mercredi physiquement, a indiqué à Reuters l'avocat des deux plaignantes, Gilbert Collard.

Les victimes présumées «licenciées» de la mairie

«J'ai informé le Premier ministre», a de son côté déclaré le secrétaire d'Etat, qui ne devait pas assister au Conseil des ministres dans la matinée. Il a ajouté disposer d'«éléments écrits» contre ses accusatrices, précisant qu'elles avaient été «licenciées» de la mairie, mais il s'est refusé à tout autre commentaire. Dans Le Parisien, l'élu évoque ce mercredi une «vengeance personnelle» des deux femmes et ajoute qu'elles «gravitent dans un milieu d'extrême droite».

Son avocat, Olivier Schnerb, a annoncé qu'il avait reçu pour instruction de riposter par une plainte pour dénonciation calomnieuse. «Il s'agit d'une succession d'assertions fausses qui relèvent de la plus pure calomnie», a-t-il dit à Reuters. «On a les dossiers des deux dames. L'une est partie parce qu'elle a détourné l'argent de la régie [municipale]. L'autre parce qu'elle a eu une attitude inappropriée lors d'une réunion publique où elle s'est donnée en spectacle», a-t-il ajouté.