Georges Tron est poursuivi pour harcèlement sexuel

JUSTICE Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique est accusé d'avoir agressé deux salariés de la ville de Draveil...

N. Be.

— 

P.VERDY / AFP

Sale affaire pour Georges Tron. Depuis lundi, le secrétaire d’Etat à la Fonction publique est visé par une plainte pour «harcèlement sexuel» déposée par deux ex-employées municipales de la ville de Draveil, où il est maire. Le Parisien, qui révèle les faits, explique que les deux salariées y ont travaillé en même temps, respectivement de  janvier 2007 à mars 2009 et de septembre 2008 à septembre 2010, mais qu’elles ne se connaissaient pas personnellement.

Toues les deux dénoncent les gestes déplacés de Georges Tron qui, sous le prétexte de réflexologie, leur aurait caressé les pieds, avant d’aller jusqu’à les agresser sexuellement. Elles auraient alors sombré dans la déprime, jusqu’à tenter de se suicider. Contacté par Le Parisien, l’UMP a jugé ces accusations «délirantes» et les a qualifiées de «vengeance personnelle». «Je ne suis pas naïf, on cherche à faire écho à une affaire qui se passe de l'autre côté de l'Atlantique...», a expliqué Georges Tron, en référence à l'affaire Strauss-Kahn.