Affaire DSK: la prison de Rikers Island le place sous surveillance anti-suicide

POLITIQUE La mesure a été prise après que l'ex-directeur du FMI ait rencontré un psychologue...

P.B. avec Reuters
— 
Le directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn, lors de son audience au tribunal de New York, le 16 mai 2011.
Le directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn, lors de son audience au tribunal de New York, le 16 mai 2011. — S.STAPLETON / REUTERS

Avec une prochaine étape judiciaire fixée à vendredi, la journée de mardi a été marquée par les répercussions de «l'affaire DSK», qui continue de secouer le paysage politique français et la planète financière. Le point sur les derniers développements.

Dominique Strauss-Kahn sous surveillance anti-suicide

Selon un responsable syndical de la prison, Dominique Strauss-Kahn a été placé sous surveillance anti-suicide, rapporte AP. Il s'agit d'une mesure de précaution prise après un entretien psychologique. Il est notamment contrôlé toutes les 15 à 30 minutes et porte des chaussures sans lacets.

>> Suivez tous les événements de la journée de mercredi en direct par ici

Les responsables de la prison de Rikers Island ont précisé que le patron du FMI avait passé une nuit «sans incident».

Le FMI cherche à contacter DSK, sans succès

Le Fonds monétaire international a indiqué mardi soir ne pas avoir réussi à entrer en contact avec son directeur général depuis son interpellation à l'aéroport JFK, dimanche.

Le FMI estime qu'il est important qu'il puisse contacter Dominique Strauss-Kahn dans un «délai convenable», a précisé un porte-parole alors que des voix s'expriment en faveur d'une transition à la tête de l'institution financière.

Deux sources au sein du Fonds monétaire international ont confirmé à Reuters que le conseil d'administration a tenté de joindre DSK pour savoir s'il envisageait ou non de se maintenir à son poste. L'une des sources a précisé qu'une démission du patron du FMI serait la solution idéale, tandis que la seconde source a précisé que ce sentiment n'était pas partagé par les 24 membres du conseil d'administration.

En France, le PS tente de limiter les dégâts

Martine Aubry a entrepris une opération de «damage control». La réunion des responsables socialistes a duré une trentaine de minutes, mardi. A la sortie, le leitmotiv était «Unité, responsabilité, combativité.»

Quel impact pour 2012 et les primaires du PS? La première secrétaire du parti a esquivé, estimant que ce n'était «pas le moment» de prendre des décisions.