Affaire DSK: Dominique Strauss-Kahn risque gros pénalement

Julie Rasplus

— 

Dominique Strauss-Kahn sur le plateau du journal de France 2, le 20 février 2011
Dominique Strauss-Kahn sur le plateau du journal de France 2, le 20 février 2011 — REUTERS/Ho New

La chute pourrait être très dure pour celui qui était jusqu'à samedi le favori des sondages à l'élection présidentielle française. Même s'il nie tous les faits et qu'il assure qu'il plaidera non coupable,  Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI est inculpé pour «agression sexuelle» et «tentative de viol et de séquestration» sur une femme de ménage de l’hôtel Sofitel de New York. 20Minutes fait le point sur les risques encourus par DSK.

>> Les derniers éléments de l’affaire DSK en direct en cliquant ici

Possède-t-il l’immunité diplomatique?
Le patron du FMI a, comme tous les autres employés, l’immunité diplomatique du fait de la fonction qu’il occupe au sein de l’organisation. Mais, son immunité pourrait ne pas être appliquée. En effet, au moment des faits, Dominique Strauss-Kahn était-il dans «sa capacité officielle»? D’après L’Express, le bureau du FMI planche sur le sujet.

Doit-il démissionner du FMI?
L’organisation monétaire internationale est restée très discrète ce dimanche sur les accusations concernant DSK. Dans un communiqué, le fonds a seulement fait savoir qu’il restait «fonctionnel» et «opérationnel». Pas d’appel à la démission, donc. L’ancien conseiller de François Mitterrand, Jacques Attali a estimé qu’il ne pourrait pas «rester à la tête du FMI».

Pourra-t-il se présenter à la primaire socialiste?
Cela semble compromis. Depuis dimanche matin, les réactions fusent, à droite comme à gauche, concernant l’éventuelle candidature de DSK à la primaire socialiste en vue de la présidentielle. Marine Le Pen a estimé que l’affaire constituait un «coup d’arrêt» à cela. Elle a été rejointe par de nombreux hommes politiques.

>> Toutes les réactions à l’inculpation de DSK par ici

Devra-t-il rester aux Etats-Unis?
La police américaine a gardé son passeport, mais elle pourrait lui rendre. Tout dépendra de la bonne volonté du juge. 

Quelle peine de prison risque-t-il?
Cela dépend de la qualification du crime retenue par le parquet de New York. Mais pour l’instant, les faits ne sont pas clairs. Officiellement, le patron du FMI a été inculpé pour «agression sexuelle» et «tentative de viol». DSK serait sorti nu de sa salle de bain alors qu’une femme de ménage était entrée dans la suite. Il aurait alors tenté d’obtenir des faveurs sexuelles, refusées par la jeune femme. L’Express rappelle les différentes peines de prison que risquerait le patron du FMI. Cela pourrait aller d’un an maximum à 25 ans de prison, selon la décision du parquet de New York.

DSK peut-il échapper à la prison?
En tout cas à la détention préventive. En effet, il pourrait être libéré sous caution, sur un critère de «bonne foi», tant qu’il s’engage à ne pas se soustraire à la justice en cas de procès.