RSA: Wauquiez affirme dire «ce que beaucoup de Français pensent tout bas»

POLITIQUE Même s'il s'est fait taper sur les doigts, Laurent Wauquiez enfonce le clou sur le RSA...

M.P.

— 

Laurent Wauquiez, ministre des Affaires europennes, dans son bureau au Quai d'Orsay, le 20 avril 2011. 
Laurent Wauquiez, ministre des Affaires europennes, dans son bureau au Quai d'Orsay, le 20 avril 2011.  — BISSON/JDD/SIPA

Il s’est fait recadré par Nicolas Sarkozy, sur la forme, et par François Fillon, pour l’ensemble de son œuvre, mais Laurent Wauquiez n’en démord pas: il faut revoir le RSA. «On a froissé le politiquement correct» mais «je dis tout haut ce que beaucoup de Français pensent tout bas», explique-t-il ce jeudi matin dans un entretien au Progrès. Et d’insister: «Je suis convaincu qu'une majorité de Français ressent cela sur le terrain».

>> Qu'en pensent les bénéficiaires du RSA?

Le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes enfourche de nouveau son cheval de bataille: «Nous avons dit la vérité. L'insuffisante valorisation du travail est un problème majeur pour la France. Le RSA a amélioré les choses, mais on peut améliorer le RSA».  «Ce ne sont pas les gens qui abusent, c'est notre système qui n'est pas suffisamment juste»,  dit le promoteur de la Droite sociale.

Recadrage

«Comment reprocher à quelqu'un de ne pas reprendre un travail s'il y perd de l'argent ou s'il gagne 2 ou 3 euros de l'heure en plus?», interroge celui qui veut lier le versement du RSA à cinq heures hebdomadaires de travail d’intérêt général et qui propose de plafonner le cumul des minima sociaux.

Ces propositions, lancées dimanche dans les médias, ont provoqué l’opposition de la gauche mais ont également divisé à droite. En conseil des ministres mercredi, Nicolas Sarkozy a «demandé à chacun des ministres de rester dans son secteur» et fait valoir le «bilan exceptionnel du RSA»,  a rapporté le porte-parole du gouvernement, François Baroin. Mais le président aurait également dit que le RSA pouvait être amélioré.