RSA: Sarkozy rappelle Wauquiez à l'ordre

C. F. avec Reuters
— 
Nicolas Sarkozy à Paris, le 18 mars 2011
Nicolas Sarkozy à Paris, le 18 mars 2011 — AFP PHOTO / POOL / CHARLES PLATIAU

Plutôt sur la réserve mardi, Nicolas Sarkozy a fini par recadrer à son tour le ministre des Affaires européennes.

Selon le porte-parole du gouvernement, François Baroin, le chef de l'Etat a demandé en Conseil des ministres, à chacun de ces derniers, de «rester dans son secteur».

Ce propos de portée générale visent de toute évidence Laurent Wauquiez, qui s'est prononcé sur des questions - le RSA et les minima sociaux - qui ne relèvent pas de son domaine.

«Bilan exceptionnel du RSA»

Le président de la République a également réaffirmé «l'absolue priorité de rassembler la société» et de ne pas y «pousser les divisions», a poursuivi François Baroin lors du compte rendu du conseil.

Nicolas Sarkozy a loué le «bilan exceptionnel», selon lui, du RSA, «qui a été un bouclier social, un instrument de lutte contre la pauvreté». Il a certes estimé que la réflexion sur la valorisation de l'insertion par l'économie à travers ce type de dispositifs d'aide aux plus défavorisés demeurait pertinente.

Mais «il y a un calendrier, il y a des procédures, il y a une méthode», a ajouté le chef de l'Etat, qui a rappelé qu'il avait demandé à un ancien ministre, Marc-Philippe Daubresse, un rapport sur l'amélioration de l'insertion économique des bénéficiaires du RSA.