Primaires au PS: Aubry a-t-elle déjà renoncé?

POLITIQUE La rumeur enfle, même si les proches de la Première secrétaire du Parti socialiste démentent l'idée d'un désistement au profit de DSK...

Maud Pierron et Matthieu Goar
— 
Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry le 6 mai 2006 à Bordeaux.
Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry le 6 mai 2006 à Bordeaux. — R. DUVIGNEAU/ REUTERS

A mesure que la date de dépôt des candidatures des primaires socialistes approche, les rumeurs enflent sur le duo DSK-Aubry, tenu par le fameux «pacte de Marrakech». L’un n’ira pas contre l’autre, c’est l’accord que les deux ténors ont pris.

Mais pour l’instant, ni l’un, ni l’autre, n’a fait acte de candidature, ce qui laisse le champ des suppositions - et des rumeurs -ouvert. Ce mardi matin, c’est BFM-TV et RMC qui annonçaient que Dominique Strauss-Kahn se déclarerait le 28 juin, au premier jour du dépôt des candidatures. Et, à la mi-journée, coïncidence, lenouvelobs.com a annoncé que Martine Aubry avait confié à ses proches qu’elle ne concourrait pas aux primaires.

La «part d’intox dans ce genre d’infos»

Une information démentie dans la foulée par le directeur de cabinet de la première secrétaire. «Martine Aubry s’est rendue ce mardi matin à une réunion de groupe PS à l’Assemblée pour rendre hommage à Patrick Roy. Il n’y a eu aucune annonce de ce style ce matin. Je suis en train de démentir auprès de tous vos collègues», explique à 20 Minutes Jean-Marc Germain. Un député proche de Martine Aubry est également très dubitatif: «Je n’ai aucune info dans ce sens alors que  je l’aurais su très vite si cela avait été le cas. Pas d’info non plus dans l’autre sens d’ailleurs même si j’aimerais bien apprendre qu’elle y va». Et de conclure: «A mon avis, il y a aussi une part d’intox dans ce genre d’infos».

«C'est faux», a démenti Martine Aubry elle-même auprès du Figaro.fr. «Il faut qu'on garde son calme», ajoute-t-elle, assurant, une nouvelle fois qu’elle suivrait le calendrier. «Nous déciderons ensemble pour savoir lequel de nous deux est le mieux placé», avait-elle expliqué à quelques journalistes la semaine dernière. 

En ce début de semaine encore, des médias assuraient que DSK, en visite discrète à Paris la semaine dernière, avait visité un QG de (future) campagne dans le 8e arrondissement de la capitale. Une info, là encore démentie par ses proches. Encore deux mois avant d’avoir le fin mot de l’histoire.