Le «Paquebot», ex-siège du FN, a été définitivement vendu

© 2011 AFP

— 

Le président d'honneur du Front national Jean-Marie Le Pen a annoncé ce mercredi à l'AFP la «vente définitive» de l'ex-siège de son parti, le Paquebot à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) à un prix «suffisant» pour rembourser les dettes du mouvement d'extrême droite.

«La signature a eu lieu le 21 avril»

«L'ancien siège social du Front national, baptisé le Paquebot, a été vendu. La signature a eu lieu le jeudi 21 avril», a déclaré Jean-Marie Le Pen, ironisant sur cette date qui correspond à son arrivée au second tour de la présidentielle en 2002. «C'est une vente définitive, la promesse de vente avait été signée il y a plusieurs semaines déjà», a-t-il assuré.

La vente du Paquebot, devenue une épine dans le pied pour le FN, était un enjeu très important pour le parti en vue du financement de la campagne présidentielle de Marine Le Pen, sa fille, qui a pris la tête du parti en janvier.

Vendu environ 10 millions d’euros

Interrogé sur le montant de la vente, Jean-Marie Le Pen a indiqué qu'il se situait autour de «10 millions d'euros». «Ce montant n'est pas à la hauteur de la première offre que j'avais eue il y a trois ans, mais il est suffisant pour payer nos dettes», a-t-il précisé. Les dettes du FN s'élèvent à plusieurs millions d'euros.

«L'acheteur est un Français, un propriétaire d'établissements de santé et de retraite», a ajouté Jean-Maris  Le Pen, sans autre précision.

«Cela va nous permettre de faire de nouveau appel à des crédits, à des emprunts», s'est félicité le président d'honneur du FN.