Suspension des accords de Schengen: Le FN dénonce «la supercherie et l'enfumage médiatique de Nicolas Sarkozy»

© 2011 AFP

— 

Le secrétaire général du Front national, Steeve Briois, a qualifié samedi de «supercherie» la réflexion de l'Elysée sur une suspension provisoire des accords de Schengen, pour faire face à l'afflux en Europe de migrants venus de Tunisie et Libye notamment.

«Le gouvernement UMP ne sait désormais plus où donner de la tête, tant le ciel gronde et le sol craque sous ses pieds. Après avoir constaté, avec faiblesse, que les révolutions dans les pays arabes n'avaient fait qu'accroître l'immigration illégale, dont il était le premier responsable, le voilà désormais en proie face à un autre vice dont il est pourtant l'instigateur: la libre circulation de ces migrants qui menacent de déferler sur la France, après que l'Italie leur a offert des titres de séjour», écrit Steeve Briois, dans un communiqué.

Et de dénoncer «la supercherie et l'enfumage médiatique de Nicolas Sarkozy». «Après avoir fait des pieds et des mains pendant des années pour vendre l'Union Européenne aux Français, voilà que l'UMP feint de vouloir faire marche arrière», ajoute le secrétaire général.

Il y voit de «nouvelles gesticulations médiatiques» pour «masquer la duplicité du gouvernement sur la question de l'immigration au moment où le nombre de titres de séjours accordés aux étrangers explose». Pour ce proche de la présidente du FN Marine Le Pen, «la seule solution viable face à cette submersion migratoire est une sortie de l'espace Shengen permettant de retrouver la maîtrise de nos frontières».