Schiste: Pré-rapport en faveur de la recherche d'huile et gaz, sous conditions

© 2011 AFP

— 

Le pré-rapport sur les enjeux économiques, sociaux et environnementaux des huiles et gaz de schiste, demandé en février par le gouvernement, est favorable à des travaux de recherche et tests d'exploration mais sous un contrôle très strict, selon le texte diffusé ce jeudi.

«Il serait dommageable, pour l'économie et pour l'emploi, que notre pays aille jusqu'à s'interdire (...) de disposer d'une évaluation approfondie de la richesse potentielle», indique les auteurs du rapport d'étape. «Mais pour ce faire, il est indispensable de réaliser des travaux de recherche et des tests d'exploration», ajoutent-ils.

Ils recommandent également que les travaux de recherche et expérimentations soient assorties d'un «encadrement strict». Le pré-rapport suggère ainsi la création d'un Comité scientifique national composé d'experts du BRGM, de l'IFPEN (Institut des énergies nouvelles) et de l'INERIS (Institut national de l'environnement industriel et des risques).

Les projets d'exploration suspendus

La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, et son collègue de l'Industrie et de l'Energie, Eric Besson avaient demandé ce rapport début février après avoir suspendu tous les projets d'exploration de ces hydrocarbures non-conventionnels qui soulevaient une vaste opposition des écologistes.

Disséminés dans la roche au lieu d'être concentrés dans des poches, les gaz et huile de schiste sont extraits grâce à des forages horizontaux qui fracturent la roche en injectant d'énormes quantités d'eau, de sable et de produits chimiques.