Eva Joly tacle la candidature de Nicolas Hulot

© 2011 AFP

— 

«Il ne faut pas confondre notoriété et crédibilité», a estimé lundi Eva Joly, candidate à la candidature d'Europe Ecologie-Les Verts pour la présidentielle, interrogée sur la concurrence de Nicolas Hulot.

«La politique n'est pas une chose qui se fait dans les médias ou dans les sondages, mais sur le terrain», a ajouté la député européenne, lors d'un déplacement à Roubaix (Nord).

«Femme de terrain»

«Je pense être la meilleure (candidate). Je trace mon chemin depuis trois ans, j'ai déjà mené trois campagnes, j'en suis à mon 120e déplacement, je suis une femme de terrain. Les militants sauront choisir la personne la plus appropriée», a-t-elle déclaré à des journalistes.

«La candidature de Nicolas Hulot est une bonne nouvelle, car cela permettra de renforcer la légitimité du candidat d'Europe-Ecologie à l'issue des primaires», a-t-elle néanmoins estimé.

Soutien aux grévistes

Eva Joly est venue lundi soutenir les revendications salariales des employés de l'entreprise de prêt-à-porter Camaïeu, qui ont débrayé durant deux heures vendredi. Les salariés, qui avaient fait grève pendant six jours en janvier, réclament une hausse de salaire de 150 euros et l'embauche d'une centaine de personnes.

«La situation de ces salariés est emblématique de l'injustice du système ultra-libéral, qui pressurise les salariés, les poussant à la limite de la survie, pour enrichir toujours plus les actionnaires», a déclaré Eva Joly. Elle a réclamé une régulation française et européenne sur le partage des profits.