Sondage: Nicolas Sarkozy totalise 30% d'opinions favorables

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Un sondage LH2 pour nouvelObs.com ce lundi révèle que, pour avril, la popularité de Nicolas Sarkozy est au plus bas depuis son accession à L’Elysée. Il totalise ainsi 30% d’opinions positives (soit - 2 points par rapport à mars). Son image n'a donc pas bénéficié de son engagement dans les conflits internationaux.

Ensuite, le président de la République ne parvient pas à reconquérir ses soutiens traditionnels. Ainsi, l’opinion des 65 ans et plus, qui avait enregistré une forte baisse en mars, ne se rétablit pas selon ce sondage. Les plus âgés ne sont aujourd’hui plus que 43% (+1 point) à exprimer une opinion positive sur Nicolas Sarkozy. C’est aussi auprès des catégories sociales les plus favorisées que le Président perd pied (26% d’opinions positives auprès des CSP+, -8 points).

François Fillon au plus bas

Enfin, la popularité de François Fillon accélère sa chute, s’éloignant de plus en plus de la barre des 50% d’opinions positives (43%, soit - 5 points). Le Premier ministre a atteint ainsi son plus bas niveau en termes de popularité, alors que les divisions de l'UMP se sont révélées au grand jour durant le débat sur la laïcité et l'islam. 

Comme Nicolas Sarkozy, le Premier ministre pâtit d’une baisse de popularité auprès de la plupart des Français, y compris auprès de certains soutiens classiques de l’UMP : il enregistre par exemple une baisse de 8 points auprès des CSP+ (à 46% d’opinions positives).

Déception auprès des jeunes

Auprès des classes populaires, le Premier ministre n’arrive pas non plus à convaincre : François Fillon est en recul de 10 points auprès des CSP- (à 35% d’opinions positives), et de 5 points (37%) auprès des Français qui disposent des plus bas revenus (moins de 1 200 € nets par mois).

Enfin, le chef du gouvernement, qui avait progressé auprès des plus jeunes le mois dernier, semble décevoir de nouveau cette frange de la population : il recueille ainsi 34% d’opinions positives auprès des 18-24 ans (-7 points), 31% auprès des 25-34 ans (-13 points) et 39% auprès des 35-49 ans (-6 points).