Primaires socialistes: Une conseillère générale socialiste d'Evreux candidate

© 2011 AFP

— 

Une conseillère générale socialiste d'Evreux, dans l'Eure, Anne Mansouret, s'est déclarée ce vendredi candidate à la primaire socialiste en estimant avoir des choses à dire commme «élue de terrain» sur la progression du Front national.

«Ma démarche n'est pas dictée par l'ambition mais par la conviction d'avoir un rôle spécifique à jouer face à la progression des idées du Front national», déclare-t-elle dans un communiqué adressé à l'AFP. Anne Mansouret estime avoir «la légitimité démocratique» pour parler en ce sens. «Je ne fais pas partie des ténors du PS (...) mais je suis élue et réélue depuis dix ans au sein d'une collectivité départementale et régionale», indique-t-elle.

Elle n'a pas «l'intention de devenir présidente de la République»

Cette conseillère générale appelle le PS à «simplifier» son discours vis-à-vis du FN. «Trop conceptuel le discours socialiste est perçu comme abscons sur le fond et ringard sur la forme», estime-t-elle. «Il faut choisir quelques pépites parmi les trop nombreuses propositions socialistes et les rendre évidentes, efficaces et crédibles pour redonner confiance aux Français», ajoute-t-elle.

Anne Mansouret précise qu'elle n'a pas «l'intention de devenir présidente de la République», mais qu'elle profitera de cette primaire pour faire «quelques propositions pragmatiques» qu'elle souhaiterait «voir mises en oeuvre, ou en tous cas étudiées avec attention, par celui ou celle qui portera notre candidature à l'élection présidentielle».

Née à Téhéran en 1945, d'un père iranien et d'une mère belge, naturalisée française à l'âge de 21 ans, Anne Mansouret, qui fut conseil en communication, conduisit une liste de «socio-professionnels» aux élections régionales de 1992 en Haute-Normandie. Elle adhéra en 1994 au PRG avant de le quitter pour rejoindre le PS en 2003. Elue dans le canton d'Evreux-est depuis 2001, elle est vice-présidente du Conseil général de l'Eure, à majorité de gauche, et conseillère régionale de Haute-Normandie depuis 2004.