Hauts-de-Seine: Jean Sarkozy soutient Patrick Devedjian, le maire de Neuilly exprime sa «déception»

© 2011 AFP

— 

Le maire DVD de Neuilly, Jean-Christophe Fromantin, dit mardi sa «déception» après la décision de Jean Sarkozy de soutenir Patrick Devedjian pour la présidence du conseil général des Hauts-de-Seine, et «a peur, comme les électeurs, de ne plus comprendre».

«J'ai appris hier avec déception que tout s'était joué en quelques minutes à l'Elysée et que Patrick Devedjian et Jean Sarkozy, ennemis depuis des mois et amis depuis hier, s'étaient alliés pour la présidence dans la perspective des élections présidentielles», écrit, dépité, Jean-Christophe Fromantin dans une lettre ouverte aux candidats à la présidence, transmise à l'AFP.

«Quoi dire sur le fond si tout est joué ?»

Lundi, Jean Sarkozy et Patrick Devedjian avaient appelé les élus de la majorité «à se rassembler», compte tenu de «la nécessité d'union des différentes familles de la droite républicaine et d'apaisement du climat politique».

«J'ai peur, comme les électeurs, de ne plus comprendre. J'ai peur que la distance vis-à-vis des politiques augmente encore et que la perte de confiance s'aggrave», affirme le maire de Neuilly.

«Quoi vous dire sur le fond si tout est joué ? Quel est le sens du débat si c'est la perspective présidentielle qui guide le projet des Hauts-de-Seine ?», s'interroge-t-il.

«Ne me parlez plus d'exemplarité, de valeurs ni de projets»

Jean-Christophe Fromantin rappelle qu'il voulait peser sur la candidature à la présidence en interpellant les postulants d'ici à jeudi. «J'espérais que nous participerions, directement ou indirectement, à ce travail pour aboutir jeudi à un débat constructif sur l'avenir de notre département», ouvrant «la bonne voie à une consolidation d'une "majorité à droite"», explique-t-il.

«Ne me parlez plus d'exemplarité, de valeurs ni de projets... C'est semble-t-il pour vous hors sujet. C'est pourtant le message grandissant des Français depuis plusieurs mois», conclut-il.

Dimanche, les Hauts-de-Seine ont enregistré la victoire de plusieurs candidats divers droite (DVD) au détriment de sarkozystes. A Neuilly, Jean-Christophe Fromantin a récolté 70,24% des suffrages contre la candidate UMP adoubée par le chef de l'Etat (dont c'est l'ancien fief électoral). Trois candidats DVD ont arraché les cantons de Levallois-Sud (perdu par Isabelle Balkany), Sceaux et Rueil-Malmaison.