«L'UMP va-t-elle passer la semaine ?» raille le PCF

© 2011 AFP

— 

Le Parti Communiste français (PCF) a ironisé ce mardi dans un communiqué sur le climat de crise à l'UMP dans le débat sur la laïcité, lançant: «L'UMP va-t-elle passer la semaine?».

«La majorité présidentielle est en lambeaux. Le porte-parole du gouvernement François Baroin fait entendre sa différence, le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, tacle sévèrement le Premier ministre (François) Fillon. Jean-Louis Borloo l'ex "premier ministrable" est, lui, prêt à quitter le navire», affirme ainsi le PCF.

«Le temps est compté»

«Décidément, pour un lendemain d'élection locale annoncée comme non significative pour le gouvernement, que de conséquences... L'UMP va-t-elle passer la semaine?», interroge Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF.

«Le jeu dangereux auquel Nicolas Sarkozy s'est risqué, qui consistait à banaliser le Front national, a fini par se retourner contre lui. L'effet est dévastateur : l'abstention historique montre à quel point les dégâts commis par cette droite contre le pays sont grands. La majorité présidentielle est définitivement décrédibilisée», affirme-t-il.

«Fort des bons résultats du Front de Gauche, nous sommes déterminés, plus que jamais, à construire une alternative à gauche capable de redonner espoir au pays. Le temps est compté», assure le PCF.