Larcher met en garde contre les règlements de comptes à l'UMP

© 2011 AFP
— 

Le président UMP du Sénat, Gérard Larcher met en garde au lendemain de la défaite de son parti aux cantonales contre "les règlements de comptes" et déclare "ne pas souhaiter" une partition du mouvement présidentiel, dans un entretien à La Croix, à paraître mardi.

"C'est à l'intérieur de l'UMP qu'il faut surmonter les difficultés. Transformons-les en succès et non pas en fracture. A ceux qui divisent, je dis attention ! il y a une place importante pour la réflexion, pas pour les règlements de compte", déclare le sénateur-maire de Rambouillet (Yvelines).

A la question de savoir si une partition de l'UMP est envisageable, il répond: "je ne la souhaite pas. Je souhaite vraiment que la fibre sociale du gaullisme social, du centre et de certains libéraux existe. Elle est utile pour l'équilibre de l'UMP, pour que nous marchions bien sur nos deux jambes".

Il a appelle à "redéfinir nos valeurs autour du social, de la liberté, et de l'Etat".

Interrogé sur la pertinence du débat sur la laïcité et la place de l'islam, il estime que la laïcité "est un sujet qui dépasse largement une journée de colloque le 5 avril". Il estime qu'"il ne faut surtout pas gommer la question" mais qu'"il ne faut stigmatiser personne" et qu'il "faut faire très attention".