Pour Manuel Valls, «la candidature de DSK est en train de s'imposer»

POLITIQUE Selon le député PS, le patron du FMI a déjà la carrure d'un chef d'Etat...

© 2011 AFP
— 

Manuel Valls, député-maire PS d'Evry, a estimé ce lundi, au lendemain du second tour des cantonales, que «plus que jamais», «la candidature de DSK est en train de s'imposer» en vue de la présidentielle de 2012.

«Plus que jamais, la candidature de DSK est en train de s'imposer», a lancé sur RTL Manuel Valls, lui-même candidat aux primaires PS mais qui se retirera si Dominique Strauss-Kahn se présente. «Pas seulement parce qu'il est le patron du FMI et qu'il a de l'expérience mais parce que les Français attendent un chef d'Etat, quelqu'un qui trace un cap», a-t-il déclaré. «Le temps doit venir du rassemblement, pas pour gommer nos débats internes mais parce qu'on a besoin de sérénité. Les Français ont besoin de savoir où on va», a-t-il ajouté.

«On nous fait confiance pour gérer les collectivités territoriales» mais, a-t-il dit, «sur le terrain, il n'y a pas d'enthousiasme vers nous». «Pour susciter un désir de gauche, il faut reparler de la France, de la République», a-t-il dit. Citant les inégalités mais aussi l'Education, la sécurité, l'immigration, Manuel Valls a ajouté: «les Français ont envie de ces débats, donc la gauche doit s'en saisir aussi!»