Arnaud de Courson: Sa victoire contre Isabelle Balkany est un «désaveu total de sa manière de faire»

POLITIQUE Le candidat divers droite a fait tomber cette proche de Nicolas Sarkozy...

© 2011 AFP

— 

Le tombeur d'Isabelle Balkany dans les Hauts-de-Seine, Arnaud de Courson (divers droite), estime que sa victoire représente «un désaveu total» de la «manière de faire» de son adversaire, une proche de Nicolas Sarkozy.

«C'est un désaveu total de leur manière de faire. Quand elle a prôné l'arrivée du fils du président de la République à la tête de l'EPAD, moi qui ait voté pour Nicolas Sarkozy au second tour, je me suis dit que c'était le meilleur moyen de le faire baisser dans les sondages», a-t-il déclaré lundi sur Europe 1. «Je me suis dit: mais ils sont fous. C'est indécent», a-t-il ajouté.

Jean Sarkozy avait finalement renoncé le 23 octobre à briguer la présidence de l'Etablissement public d'aménagement de la Défense (Epad) après deux semaines d'intense polémique. A Neuilly-sur-Seine, ex-fief de Nicolas Sarkozy, le maire Jean-Christophe Fromantin a été plébiscité dimanche au deuxième tour des cantonales en récoltant pas moins de 70,24% des suffrages contre la candidate UMP se revendiquant du soutien du chef de l'Etat, Marie-Cécile Ménard.