Cantonales 2011: Le point sur les huit départements qui peuvent basculer

POLITIQUE Où gauche et droite fondent-ils leurs espoirs?...

Maud Pierron
— 
La carte des départements qui peuvent basculer avant le second tour des électons cantonales qui se déroule le 27 mars 2011.
La carte des départements qui peuvent basculer avant le second tour des électons cantonales qui se déroule le 27 mars 2011. — IDE/ 20minutes.fr

Finalement, les départements qui pourraient basculer sont moins nombreux que prévus. Tant à droite qu’à gauche.

>> Tous nos articles sur les cantonales, c'est par ici

Les départements qui peuvent basculer de droite à gauche


 

La Sarthe
Le PS espère arracher ce fief de François Fillon pour en faire un symbole, un peu comme le Poitou-Charentes de Raffarin l’a été en 2004. Laurent Fabius s’y est déplacé et Martine Aubry y a consacré son premier déplacement de l’entre-deux tour, en compagnie de Cécile Duflot. La droite a 23 cantons sur quarante, la gauche doit en gagner quatre. Ce qui n’est pas impossible, notamment dans les cantons de Conlie, Le Grand-Lucé et Malicorne.

Pyrénées-Atlantiques
Dans ce département, gauche et droite ont autant de conseillers généraux. La droite ne gouverne qu’au bénéfice de l’âge. La gauche n’a donc qu’un canton à gagner pour faire la bascule. Et elle a de bonnes chances dans les cantons de Bayonne-Ouest et Pau-Centre.

Le Jura
Là aussi, le PS fonde beaucoup d’espoir sur ce département. Martine Aubry, mais aussi Mélenchon s'y sont déplacés. La gauche a déjà remporté un canton au premier tour et elle espère que celui de Dole nord-est tombera également dans son escarcelle pour faire basculer la majorité départementale. Sauf que le candidat du Parti de gauche, un ex-socialiste, est brouillé avec ses anciens camarades.

Hautes-Alpes
La majorité UMP ne tient qu’à un siège, il n’est donc pas impossible que la gauche reprenne le pouvoir. D’autant plus qu’en cas d’égalité, avantage à la gauche, qui a dans ses rangs le plus vieux conseiller général: il dirigerait donc au bénéfice de l’âge.

Charente-Maritime et Loire
Le PS comptait sur ces départements avant le premier tour mais elle a quasi abandonné toute ambition sur ces deux départements qui, sauf surprise, devraient rester à droite. Dominique Bussereau, en ballotage favorable en Charente-Maritime devrait être reconduit. Et dans la Loire, la gauche n’a pas tiré parti des divisions de la droite.

Les départements qui peuvent basculer de gauche à droite

Le Val d’Oise
C’est l’objectif numéro 1 de l’UMP. Le Val d’Oise a été géré par la majorité pendant quarante ans, ce n’est qu’en 2008 qu’il est passé dans la besace des socialistes. Gauche et droite sont à égalité en termes de siège. Les socialistes n’ont pu prendre la présidence que grâce à l’apport de la voix d’un centriste indépendant.

La Seine-et-Marne
C’est le département de Jean-François Copé. Et le FN y joue les trouble-fête. Il y aura cinq duels UMP/FN et six PS/FN.  La droite n’a que deux sièges à remporter sur les 23 renouvelables pour prendre la présidence du département. Si le PS n’en perd aucun.