Cécile Duflot se désolidarise de l'appel à voter blanc de son compagnon

© 2011 AFP

— 

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie Les Verts, Cécile Duflot, s'est désolidarisée mercredi de l'appel à voter blanc lancé par son compagnon Xavier Cantat, candidat malheureux aux cantonales à Valenton (Val-de Marne) et frère de l'ancien chanteur de Noir Désir, Bertrand Cantat.

M. Cantat, arrivé en troisième position avec 14,1% des voix derrière le candidat PCF (47,7%) et celui du FN (23,3%), a accusé le Parti communiste d'avoir propagé durant la campagne "un discours de haine" comparable à celui tenu par le FN, et a appelé à voter blanc au deuxième tour des cantonales.

M. Cantat assure avoir subi "la malhonnêteté" et "l'agressivité physique et verbale" des militants communistes. "Durant toute la campagne ces gens n'ont eu de cesse de me désigner publiquement comme +le frère d'un assassin+", a ainsi affirmé le candidat.

Bertrand Cantat avait été condamné en mars 2004 à huit ans de prison pour le meurtre de l'actrice Marie Trintignant en août 2003. Il a fini de purger sa peine en juillet 2010.

"La position d'EELV est très claire, c'est d'appeler à utiliser le bulletin de vote nécessaire pour battre tous les candidats du FN, et c'est la position à Valenton comme ailleurs", a déclaré à Canal + Mme Duflot.

"Après, il y a une situation personnellement extrêmement difficile et je ne suis pas une machine bien que je sois une femme politique, et si vous permettez je vais m'arrêter là", a ajouté Mme Duflot, très émue.

"Il y a eu des choses ignominieuses qui ont été dites, ce qui explique sa position (de Xavier Cantat, ndlr) même si politiquement je ne suis pas en accord avec cette position", a-t-elle ajouté.

"C'est un homme libre, et ce n'est pas que le frère de ou le mari de", a-t-elle déclaré à propos de son compagnon.