Société de Longuet: le parquet va "classer" le dossier après "régularisation"

© 2011 AFP

— 

Les comptes de la société de Gérard Longuet, visés par un signalement de faits présumés délictueux, ont été "rapidement régularisés", a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Paris, qui va "classer" l'affaire.

La commissaire aux comptes de la société Sokrates, Laurence Zermati, avait saisi en octobre le procureur de la République de Paris d'une "révélation", une procédure judiciaire visant à dénoncer des faits délictueux dans les comptes d'une société.

"L'irrégularité concernait un débit du compte courant" mais la société mise au courant l'a "rapidement régularisé", a ajouté le parquet, en précisant que le dossier sera par conséquent "classé".

M. Longuet a assuré mardi n'avoir jamais été informé de la procédure visant les comptes de sa société de conseil.

Il a également affirmé avoir "cessé d'assurer la direction de cette société personnelle au moment même où il prenait ses fonctions de ministre de la Défense et des Anciens combattants", le 27 février.

Selon un extrait du registre de commerce daté du 22 mars et dont l'AFP a eu copie, M. Longuet est désigné comme président du conseil d'administration et directeur général de la société de conseil Sokrates Group.

M. Longuet a déjà été visé par une plainte pour prise illégale d'interêt déposée le 4 mars par un actionnaire minoritaire de GDF Suez, Jean-Marie Kuhn.

M. Kuhn accuse le ministre de la Défense d'avoir conclu un contrat de consultant en septembre 2008 avec GDF Suez alors qu'il était sénateur et d'avoir défendu des "positions favorables à GDF Suez" dans le cadre du vote de la loi Nome (Nouvelle organisation du marché de l'électricité).

"Je pense que (ces accusations) sont absolument sans fondement et qu'il y a une part de provocation", avait réagi le ministre de la Défense le 4 mars en se défendant d'avoir avantagé GDF-Suez d'une manière quelconque.

"J'étais consultant avant d'être sénateur. Quand je suis rentré au Sénat, j'ai souhaité poursuivre cette activité, le bureau du Sénat m'y a autorisé. Cette activité est dans le cadre de mes activités déclarées", a-t-il insisté.

Le contrat concernant une mission pour GDF Suez sur le nucléaire en France et à l'international avait été signé en 2008 avec la société de Gérard Longuet Sokrates.

Selon GDF-Suez, il "a été arrêté à la demande de M. Longuet quand il est devenu président du groupe UMP au Sénat", en juillet 2009.