Immigration: Marine Le Pen demande au gouvernement «de prendre d'urgence des mesures juridiques»

© 2011 AFP

— 

Marine Le Pen (FN) a demandé ce mercredi au gouvernement de «prendre d'urgence les mesures juridiques nécessaires à la reconduite dans leur pays des clandestins arrivés illégalement en France», après l'avis du Conseil d'Etat «sanctionnant l'incompétence» du gouvernement.

«Au moment où se précise un afflux massif de clandestins vers notre pays - en témoigne la situation dramatique à (l'île italienne de) Lampedusa- le gouvernement de Nicolas Sarkozy fait preuve d'un amateurisme déconcertant», écrit la présidente du FN.

Sans papiers remis en liberté

Selon le FN, le «pouvoir UMP a "oublié" de transposer cette directive avant le 24 décembre 2010, date limite!».

Le Conseil d'Etat a donné raison lundi aux juges qui, faute de transposition dans les délais d'une directive européenne en droit français, ont remis en liberté des étrangers sans papiers placés en rétention et menacés d'expulsion.

Une «majorité des reconduites à la frontière sont bloquées»

«Dans ce contexte de vide juridique, comblé par une directive européenne laxiste, le résultat est simple et déjà perceptible depuis janvier dernier: la majorité des reconduites à la frontière sont tout bonnement bloquées: déjà "plusieurs milliers" de clandestins en auraient profité en quelques semaines», écrit le communiqué, citant un chiffre donné par Serge Slama, spécialiste des questions de droit et d'immigration.

«Les Français doivent tourner la page de cette incompétence coupable», conclut le FN.