Aubry: "la droite est en train de perdre son âme"

© 2011 AFP

— 

La première secrétaire du PS Martine Aubry a déclaré mercredi que la droite était "en train de perdre son âme", à propos des tergiversations de l'UMP sur la stratégie à adopter face au FN au second tour des cantonales.

"La droite est en train de perdre son âme. C'est gravissime pour toute la République", a déclaré Mme Aubry aux journalistes, dans le train qui l'emmenait au Mans où elle fait un déplacement commun avec la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) Cécile Duflot.

"La droite préfère le FN au front républicain", a-t-elle ajouté, réagissant à la consigne du "ni-ni" (ni FN, ni front républicain avec la gauche) donnée par l'UMP au soir du premier tour des cantonales, qui ont vu une forte poussée de l'extrême droite.

Mme Aubry s'est dite "préoccupée" par la montée du FN et a déclaré, à l'intention des abstentionnistes: "s'ils veulent que la vie change, il faut aller voter à gauche".

Pour Mme Duflot, qui voyageait dans le même train, la séquence des cantonales "a permis de tirer au clair la politique de l'UMP".

"Ca rend plus nécessaire encore ce qui va commencer au lendemain des cantonales: l'alternative à Nicolas Sarkozy", a déclaré la leader écologiste.

A leur arrivée au Mans, elles ont été accueillies par le premier secrétaire fédéral de la Sarthe, Stéphane Le Foll, un proche de François Hollande, et par des syndicalistes CGT de la Poste.

Dans ce département, les écologistes soutiennent les candidats socialistes après quelques tensions avant le premier tour et pendant les négociations de l'entre-deux-tours.

Dans la région Pays de la Loire, seule la Sarthe pourrait éventuellement changer de bord et passer à gauche. Pour faire basculer le département, il manque trois cantons à la gauche.