Maxime Gremetz exclu quinze jours de l'Assemblée après un esclandre

POLITIQUE Le député avait perturbé une réunion sur la crise nucléaire au Japon...

Julien Ménielle

— 

Le député Maxime Gremetz à l'Assemblée nationale en mai 2010.
Le député Maxime Gremetz à l'Assemblée nationale en mai 2010. — AFP PHOTO/JACQUES DEMARTHON

Pour une histoire de voitures mal garées, il avait fait un scandale pendant l'audition de Nathalie Kosciusko-Morizet et Eric Besson sur la crise nucléaire au Japon. Maxime Gremetz a été temporairement exclu de l'Assemblée nationale, a confirmé un port-parole à 20minutes.fr. Le député apparenté communiste est interdit de palais Bourbon pendant 15 jours et verra son indemnité amputée de moitié pendant deux mois. Le président de l'Assemblée Bernard Accoyer avait annoncé son intention de porter plainte contre lui.

>> La réaction de Maxime Gremetz est par ici.

«Vous me l'apprenez», a assuré Maxime Gremetz, joint par 20minutes.fr. Le député, qui indique «attendre qu'on le rappelle, devant l'Assemblée», a annoncé son intention de porter plainte contre Bernard Accoyer, -qualifié de «petit toutou»- pour «diffamation publique» et «dénonciation calomnieuse».

La vidéo de l'esclandre de Maxime Gremetz à l'Assemblée est juste en-dessous