Martine Aubry dénonce le dérapage «effrayant» de Claude Guéant sur la Libye

POLITIQUE Le ministre de l'Intérieur avait parlé lundi de «croisade»...

© 2011 AFP

— 

La première secrétaire du PS Martine Aubry a jugé ce mercredi sur RTL «effrayant» de parler de «croisade» à propos de l'intervention en Libye, estimant que le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avait commis «un dérapage», «une erreur d'amateur» en employant ce terme.

«C'est évidemment un dérapage. Il est jeune en politique on le voit bien», a-t-elle poursuivi, reprochant à l'ancien secrétaire général de l'Elysée d'être tombé dans «tout ce qu'on a voulu éviter». L'intervention en Libye «ce n'est pas l'Occident contre l'Orient, ce n'est le monde développé contre un autre monde qui serait peut-être le monde arabe», a souligné la maire de Lille.

«Le choix a été fait, et je crois que c'était bien, d'aller défendre le peuple libyen»

Lundi soir, au Talk Orange Le Figaro, Claude Guéant avait rendu hommage à l'action menée par Nicolas Sarkozy au moment où «le monde entier s'apprêtait à contempler à la télévision des massacres commis par le colonel Kadhafi»: «Heureusement, le président a pris la tête de la croisade pour mobiliser le Conseil de sécurité des Nations unies, et puis la Ligue arabe et l'Union africaine», poursuivait le ministre.

«Le choix a été fait, et je crois que c'était bien, d'aller défendre le peuple libyen», a estimé Martine Aubry mais la décision a été prise «trop tard et mal préparée par une action trop personnelle, mal coordonnée avec les Allemands qui du coup sont restés à l'extérieur». Et «les Etats-Unis qui se sont fait un peu tirer pour y arriver, maintenant sont plutôt au commandement», a-t-elle noté.