Cantonales 2011: Fureur du centre contre l'UMP qui n'appelle pas à contrer le FN

POLITIQUE L'absence de consigne de vote contre le Front national, du parti majoritaire mécontente ses alliés...

Reuters

— 

Jean-François Copé, en campagne à Marseille, le 9 mars 2011.
Jean-François Copé, en campagne à Marseille, le 9 mars 2011. — AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Ils sont furieux après Jean-François Copé. Les centristes du Nouveau centre (NC) et du MoDem ont critiqué, dimanche soir  la décision de l'UMP de ne pas donner de consigne de vote en cas de duel entre le Parti socialiste et le Front national au second tour des cantonales dimanche prochain.

>> La carte des résultats canton par canton, c'est par là

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a exclu dimanche, au soir du premier tour, d'appeler à voter pour le Front national ou pour le Parti socialiste au second: «Nous laissons nos électeurs libres de leur choix», a-t-il dit en évoquant les cas où le candidat UMP ne parviendrait pas à se qualifier pour le deuxième tour.

Le Nouveau centre a réagi par la voix de son porte-parole, Jean-Marie Cavada: «En aucun cas, aucune voix, aucun siège ne doit aller au Front national», a-t-il dit sur LCI.

>> Pour suivre la soirée électorale en direct, c'est par ici

Le MoDem, que préside François Bayrou, a jugé «irresponsable» dans un communiqué l'absence de consigne décidée par l'UMP.