Corrèze: Hollande estime que sa victoire "s'esquisse" mais n'est pas acquise

© 2011 AFP

— 

François Hollande, président PS du conseil général de la Corrèze, a estimé dimanche soir lors d'une conférence de presse à Tulle que sa victoire à la tête du département, à laquelle il conditionne sa participation aux primaires socialistes, "s'esquisse" mais "n'est pas encore acquise".

"La victoire, je ne peux pas l'annoncer ce soir, elle s'esquisse, elle est en filigrane, mais elle n'est pas encore acquise", a déclaré M. Hollande après avoir affirmé que son parti est, au sein de la Corrèze, en passe de conquérir trois sièges et d'en perdre un.

"Un scrutin ne se dénoue qu'au deuxième tour", a rappelé l'ancien secrétaire du PS, ajoutant que cependant le premier tour "nous encourage et nous permet de penser que nous serons majoritaires pour la prochaine assemblée départementale".

"Avant de proclamer une victoire, j'attends qu'elle soit définitive, il ne faut jamais pavoiser, il faut construire un résultat", a martelé le député, rappelant que dans le conseil sortant il possédait un seul siège de majorité.

M. Hollande, qui a conditionné sa candidature aux primaires socialistes à son maintien à la tête de la Corrèze, s'est dit "serein mais mobilisé".

Pour lui, le second tour sera donc "serré même si nous avons un avantage".

"Il y a des abstentionnistes qui peuvent revenir pour le second tour (...) et le respect que nous devons avoir pour nos partenaires, donc je fais en sorte de rassembler le plus largement possible pour gagner le plus de cantons possibles", a expliqué M. Hollande, qui a également tenu à féliciter Bernadette Chirac pour sa victoire, avec une voix de majorité dans le canton de Corrèze.

Il s'est cependant dit déçu par les résultats obtenus par la candidate PS sortante, Martine Leclerc, sur la canton d'Ussel ouest, qu'"elle a perdu de peu".

Interrogé sur sa candidature aux primaires, "ma décision se précisera d'autant plus aisément que mon avenir se dégagera précisément", a-t-il déclaré, rappelant qu'"il est faut être attentif à ne pas proclamer une candidature avant de ne pas avoir réussi à passer une première étape".

"Pour une conquête, il faut être patient, organisé, obstiné et modeste", a estimé M. Hollande.