Politique

Pour Harlem Désir, les cantonales sont une "double sanction" pour la droite

Harlem Désir, numéro deux du PS, a estimé dimanche, au soir du premier tour des élections cantonales, que "la droite reçoit une double sanction pour sa politique et pour avoir attisé la flamme du Front national".

Harlem Désir, numéro deux du PS, a estimé dimanche, au soir du premier tour des élections cantonales, que "la droite reçoit une double sanction pour sa politique et pour avoir attisé la flamme du Front national".

"Le gouvernement ne pourra cacher sa défaite historique dans les départements derrière l'abstention. Il a tout fait pour effacer ce scrutin mais le message des Français est clair", a estimé M. Désir dans une déclaration à l'AFP.

"La droite reçoit une double sanction pour sa politique et pour avoir attisé la flamme du Front national, sa responsabilité est grave", a-t-il estimé.

"Ce soir, ce sera l'heure de vérité sur les possibles alliances entre la droite et l'extrême droite", a conclu l'eurodéputé.