Fillon demande à ses ministres de remplir une déclaration d'intérêts

© 2011 AFP

— 

Le Premier ministre François Fillon a demandé aux membres du gouvernement et conseillers des cabinets ministériels de remplir une déclaration d'intérêts qui sera mises en ligne en avril, pour répondre aux attentes de l'opinion "en matière d'impartialité, d'objectivité et de probité".

Cette initiative fait suite aux recommandations de la Commission de réflexion sur la prévention des conflits d'intérêts dans la vie publique qui avait remis son rapport fin janvier au président Nicolas Sarkozy.

Dans ses conclusions, elle proposait d'instaurer des déclarations d'intérêts pour les fonctions les plus exposées, dont les ministres, afin de "renforcer la confiance des citoyens dans les institutions publiques, mais aussi de protéger les responsables publics contre les risques de conflits et de soupçons".

Cette initiative de Nicolas Sarkozy et de François Fillon intervient avant même la présentation début juin en conseil des ministres d'un projet de loi qui doit rappeler "les règles et principes déontologiques devant guider l'action publique".

"Le président de la République et moi même avons souhaité que la procédure des déclarations d'intérêts soit mise en oeuvre sans délai pour les membres du gouvernement et les conseillers des cabinets ministériels", écrit François Fillon dans un courrier adressé mercredi à ses ministres.

"Dans un souci de transparence, les déclarations d'intérêts des ministres seront rendues publiques sur le site internet du gouvernement, à l'exception des informations pouvant concerner la vie privée de personnes tiers", précise le courrier.

En pratique, le secrétaire général du gouvernement va adresser dans les prochains jours aux ministres et conseillers "les modèles de déclarations d'intérêts retenus", accompagnés d'une notice méthodologique.

Aucune précision n'a été donnée par Matignon sur le contenu de la déclaration d'intérêt.

"Je souhaite que les déclarations d'intérêts des membres du gouvernement puissent m'être retournées avant le 15 avril, afin d'être consultable en ligne à compter du 21 avril", précise François Fillon en soulignant l'importance de cette démarche "pour renforcer la transparence de la vie publique et la confiance de nos concitoyens dans les institutions et les administrations de la République".