Guéant: les Français "ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux"

© 2011 AFP

— 

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a jugé jeudi sur Europe 1, que les Français "ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux", à cause d'une "immigration incontrôlée".

"Les Français à force d'immigration incontrôlée ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux, ou bien ils ont le sentiment de voir des pratiques qui s'imposent à eux et qui ne correspondent pas aux règles de notre vie sociale", a déclaré Claude Guéant.

"Nos compatriotes veulent choisir leur mode de vie, ils ne veulent pas qu'on leur impose un mode de vie", a insisté le ministre.

M. Guéant "pourrait être adhérent d'honneur du FN puisqu'il est touché par par la grâce, sauf que cela n'annonce que les prochaines élections", a déclaré Mme Le Pen, interrogée par l'AFP.

"Avoir les propos qu'a M. Guéant à trois jours du premier tour et nous faire pleurer des larmes de crocodile en nous disant que le FN augmente, c'est vraiment se moquer des valeurs de la République", a déclaré quant à elle la première secrétaire du PS devant la presse à Clichy-sous-Bois, en banlieue parisienne.

"Nous sommes fiers d'être Français, nous sommes fiers de ces valeurs", a-t-elle ajouté.

Claude Guéant a défendu le débat de l'UMP du 5 avril sur l'islam et la laïcité: "Les décisions qui suivront ce débat, les décisions du gouvernement, permettront aux musulmans de vivre leur religion de façon plus apaisée", a-t-il déclaré.

"Il peut y avoir des dérives et précisément il faut les éviter", a toutefois reconnu le ministre.

Le Conseil Français du culte musulman (CFCM) a annoncé qu'il ne prendrait pas part à ce débat, mercredi soir, à l'issue d'un entretien de ses responsables avec Claude Guéant.

"Je pense que nous avons trouvé un bon terrain d'entente et qu'ils ont compris quelle était la démarche suivie et que cette démarche ne stigmatiserait en aucune façon les musulmans", a affirmé le ministre.