Les orientations du FN "à l'opposé des valeurs" du syndicalisme

© 2011 AFP

— 

Les syndicats CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa se sont déclarées jeudi "déterminées à empêcher l'instrumentalisation du syndicalisme par le Front national, qui n'est pas un parti comme les autres et dont les orientations sont à l'opposé des valeurs qu'elles portent".

Dans une déclaration commune intitulée "la préférence nationale n'est pas compatible avec le syndicalisme", les cinq organisations affirment ne pouvoir "rester indifférentes à l'utilisation de la situation sociale pour promouvoir certaines thèses dans le débat public, comme le fait le Front national".

Cette prise de position intervient alors qu'un représentant CGT en Moselle, et une responsable FO dans le Nord, ont été suspendus de leur mandat pour s'être présentés comme candidats du FN aux élections cantonales des 20 et 27 mars.

Toutefois, FO, pas plus que la CFE-CGC et la CFTC, n'est signataire de cette déclaration.

Selon les cinq autres organisations syndicales, "la thèse de la préférence nationale est antinomique avec les valeurs fondamentales du syndicalisme".

"Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa sont déterminées à empêcher l'instrumentalisation du syndicalisme par le Front national, qui n'est pas un parti comme les autres et dont les orientations sont à l'opposé des valeurs qu'elles portent", souligne le communiqué commun.