Cantonales: Aubry renvoie l'UMP à ses responsabilités si le FN est présent au second tour

© 2011 AFP

— 

La première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry a renvoyé mercredi l'UMP à ses responsabilités pour faire barrage aux candidats du Front national qui seraient au second tour des cantonales. Martine Aubry a dit refuser de recevoir des leçons de République de la part du «pompier pyromane» que serait l'UMP.

«C'est leur responsabilité. Vous savez, c'est un peu le pompier pyromane. Ils ont mis le feu en espérant que, le Front national montant, ça ferait baisser la gauche. Et maintenant ils disent: il faut mettre de l'eau sur le feu. Eh bien nous, nous faisons en sorte que le feu ne s'allume pas», a dit Martine Aubry, interrogée sur la conduite que devrait tenir l'UMP en cas de duel au second tour entre un candidat du PS et un autre du Front national.

«On n'a pas de leçon de République à recevoir de l'UMP»

«Je pense qu'ils sauront prendre leur responsabilité parce qu'autrement je crois que les Français ne leur pardonneront pas. Mais, c'est leur problème, ce n'est pas le nôtre», a dit Martine Aubry à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), où elle soutenait le combat menée par la gauche pour prendre la majorité détenue depuis des décennies par la droite au conseil général. Quant à d'éventuels désistements socialistes en cas de triangulaire PS-UMP-FN, «ceux qui parlent de ça sont ceux qui ont tout fait pour que le Front national augmente», a-t-elle affirmé ajoutant, «(on) n'a pas de leçon de République à recevoir de l'UMP».

«Qu'est-ce qui fait aujourd'hui le lit du Front national? C'est cette impression qu'il y a tout pour certains et rien pour d'autres, et cette impression aussi que la morale s'est écartée de la politique», a-t-elle dit. «Nous avons su montrer en 2002, quand ça a été nécessaire, ce que nous faisions, mais nous ne souhaitons pas nous mettre dans cette hypthèse et surtout pas avoir de leçon de la part de ceux qui ont abîmé la République», a-t-elle lancé.